Eliott Crestan a terminé à la 6e place de la première finale mondiale de sa carrière chez les seniors, ce samedi, à Belgrade. Au terme d’une lutte acharnée et autant physique que tactique, la victoire dans ce 800m est revenue à l’Espagnol Mariano Garcia (1.46.20), sacré devant le Kenyan Noah Kibet (1.46.35) et l’Américain Bryce Hoppel (1.46.51).

Le Namurois, placé au même couloir que le grand Canadien Marco Arop, confesse qu’il n’a pas été suffisamment alerte au coup de pistolet du starter. “Je ne pensais pas qu’Arop allait partir aussi rapidement, il est vraiment comme une fusée, alors que moi, de mon côté, mon départ a été nul à ch…”, lance Eliott. “Et se retrouver derrière, dans une course de ce niveau, c’est un vrai problème qu’on se retrouve à courir derrière tous ces malades. Tactiquement ce n’était pas bon et cela me servira de leçon !”

Sixième après le premier tour, puis septième 200 mètres plus loin et même huitième un instant, Eliott Crestan a pu compter sur une bonne vitesse de base pour aller chercher ce top 6 en 1.46.78. “C’est un résultat qui me tenait à coeur, donc je suis très content !” dit-il. “J’avais pour objectif la finale, je l’ai atteint. Cette course aurait certainement pu se dérouler autrement mais c’est une bonne expérience pour l’été, même si cela court différemment en extérieur. En tout cas, après cette 6e place, je ne peux plus dire que je ne viserai pas de finale à Eugene maintenant !”