Le débat est-il possible au sein de la ligue belge francophone d’athlétisme ? Plus que jamais, la question reste posée après que, ce samedi matin, deux administrateurs, Olivier Parvais et Paul-Emile Chenois, ont été révoqués de leur mandat lors de l’assemblée générale organisée à Louvain-la-Neuve. Ils étaient entrés en fonction en octobre 2020. Il y a un mois et demi, le 11 février, dans nos colonnes, le premier avait alerté sur "un déni de démocratie manifeste", dénoncé de très nombreux dysfonctionnements (dont des dissimulations de documents), pointé un problème "de gouvernance, de transparence et d’éthique administrative" à la tête de la ligue, et critiqué certaines décisions en matière d’investissements financiers notamment.

La réaction, prévisible, du président Thomas Lefebvre n’a pas traîné : trois jours plus tard, une réunion du CA… moins deux personnes était organisée, et dix jours plus tard, le président de la LBFA initiait, outre une plainte au pénal envers les deux administrateurs concernés, une procédure de révocation de leur mandat d’administrateur. Un "retour de flammes" soutenu, dans un courrier-réponse, par les neuf autres administrateurs de la ligue souhaitant faire voler en éclats "un tissu de mensonges" et restaurer "l’équilibre au sein du comité directeur".

Ce samedi donc, et même si Olivier Parvais et Paul-Emile Chenois ont incité quelques clubs à (se) poser des questions sur le fonctionnement de la LBFA et sur la personnalité de son président, c’est sans réelle surprise que la procédure a abouti et que les deux administrateurs ont été révoqués. "Nous avons perdu une bataille en soutien à l’athlétisme", a commenté Olivier Parvais, se disant toutefois heureux d’avoir pu "faire bouger quelques lignes" et curieux, aussi, de voir ce que l’avenir pourra apporter comme lumière sur une affaire qui n’a pas fini de faire parler d’elle. À présent, il appartient en effet au monde politique, et en particulier à la ministre des Sports Valérie Glatigny, de prendre ses responsabilités quant à la tenue d’un audit indépendant.