L’athlétisme francophone continue à briller. Après les minima olympiques de Cynthia Bolingo (400m) et d’Elise Vanderelst (1500m) ces derniers jours, c’est Eliott Crestan qui a réussi à son tour le critère de qualification pour les Jeux de Tokyo avec un chrono de 1.45.19 sur 800m, un centième sous le minimum, ce samedi lors du Brussels Grand Prix disputé au stade Roi Baudouin ! 
   
Le Namurois de 22 ans, demi-finaliste de l’Euro indoor cet hiver, monte en puissance. "Comme j’étais un peu seul, je voulais faire simplement sous les 1.46 et battre mon record (1.46.16)", explique Eliott Crestan, devenu le quatrième Belge de l’histoire derrière Ivo Van Damme (1.43.86), Joeri Jansen (1.44.38) et Nathan Kahan (1.44.87). "L’objectif était de coller le lièvre (Laurens Schockaert) jusqu’aux 450 mètres et de garder l’allure ensuite. J’avoue qu’un tel chrono, je ne m’y attendais pas ! Mais les conditions météo étaient vraiment idéales pour faire un super chrono, avec une bonne température et un vent très léger."

Désormais, le Namurois va pouvoir poursuivre sa saison sans trop se stresser. "C’est un gros soulagement, clairement!" reprend-il. "Le ranking bouge tout le temps, j’étais 36e puis 39e, on n’est jamais sûr et ça met une pression de dingue. Je regardais tous les jours pour voir où j’étais ! Maintenant la qualification olympique est en poche et je suis vraiment heureux. Les JO, c’est vraiment un rêve !"
   
Mais avant d’aller au Japon, Eliott Crestan disputera encore les championnats d’Europe espoirs à Tallinn début juillet. "Je vais d'abord me concentrer là-dessus étant donné que c’est ma dernière année chez les ‘jeunes’. Je viserai une médaille là-bas et je ferai le maximum pour y arriver."