Eliott Crestan s'est imposé dimanche avec autorité pour le titre national du 800 m en (1:48.45) dimanche au stade Roi Baudouin de Bruxelles. Le coureur namurois était déjà officiellement sélectionné depuis jeudi pour les Jeux Olympiques de Tokyo

"La course a été assez bousculée", a expliqué Eliott Crestan. "Les coureurs du 1.500 m, comme Ismael Debjani, sont venus nous concurrencer. Mais le 800 mètres est vraiment ma distance et je sais que je suis le numéro 1 belge actuel. Il faut donc que je montre que je suis là. Il n'a pas été facile de faire sa place dans le peloton, dimanche à Bruxelles. Le départ a été chahuté mais je n'ai pas été bousculé, étant à la corde. Mais ce fut encore très disputé pendant la course."

Depuis son minimum olympique, il y a deux semaines, au Brussels Grand Prix, Eliott Crestan est resté concentré sur son sujet. "Mentalement, la pression est certes tombée après le minimum. J'ai repris l'entraînement après deux jours. J'ai essayé de rester le plus régulier possible depuis l'hiver. Je sens que je continue à progresser à l'entraînement. J'espère que ça va continuer d'année en année pour battre le record d'Ivo Van Damme sur 800 m (1:43.86 en 1976). C'est un objectif."

Crestan, 22 ans, hésite à disputer le meeting de Liège ce mercredi 30 juin sur 800 m. "Je dispute le championnat d'Europe Espoirs au début juillet (8-11/07) et enchaîner avec Liège pourrait faire beaucoup trop. Ce qui est certain c'est que je ne ferai pas le meeting de Heusden. Je dois en discuter avec mon entraîneur. Après l'Euro, je mettrai toute ma concentration sur Tokyo où le but sera d'honorer ma qualification en passant un tour."