Athlétisme

Les minima pour les championnats du monde de Doha se feront encore un peu attendre.

Ce samedi, à Oordegem, où était organisé le Mémorial Buyle, l’occasion était pourtant belle de profiter des excellentes conditions afin de se qualifier pour le grand rendez-vous de l’été. Mais il a chaque fois manqué un petit qulque chose pour que les prétendants à une sélection pour les Mondiaux ne se déclarent... chronométriquement.

Sous un beau soleil, Hanne Claes fut la grande protagoniste du premier temps fort de la journée, au cours de l’avant-programme. Sur 400m haies, l’athlète de l’Excelsior s’est imposée en 56.37, le 6e chrono de sa carrière, passant relativement près du minimum fixé à 56.00. Dans la même course, Paulien Couckuyt, autre Belgian Cheetah, a signé un chrono de 58.06.

“C’est un chrono qui me fait plaisir”, explique Hanne Claes, dont le record est de 55.20. “Mentalement, j’avais besoin de sortir un bon temps après avoir couru, le week-end dernier, en Finlande dans des conditions horribles où ma course ne réflétait pas mon niveau actuel. En outre, cet hiver a été difficile dans la mesure où je ne possédais même pas de contrat d’athlète de haut niveau à temps plein. La situation est réglée depuis le 1e avril. Je vais maintenant faire un break de deux semaines, puis je reprendrai la compétition, sinon la saison serait vraiment trop longue.”

Camille Laus donne, elle, des signes de fatigue depuis deux semaines, en tout cas sur 400m (52.78) car, un peu plus tard, sur 200m, elle a battu son record de 3 centièmes (23.76). Lors du 400m masculin, Julien Watrin (3e) et Dylan Watrin (4e) ont réussi, respectivement en 46.14 et en 46.19, leur meilleur chrono 2019. Le Bruxellois a ensuite signé un chrono de 21.16 sur 200m, épreuve où Robin Vanderbemden s'est logiquement montré plus rapide (20.78).

Sur 100m haies, Anne Zagré a égalé son meilleur temps de l’année en 13.12 et sur 110m haies, Michael Obasuyi a établi un nouveau record à 13.54 qui le rapproche fortement de Doha (13.46). Au disque, la forme de Philip Milanov (63,25m) est, elle, apparue à la hausse.

On retiendra enfin que la jeune Bruxelloise Camille Muls s'est qualifiée sur 800m pour les championnats d'Europe U23 en réussissant un chrono de 2.03.72 largement suffisant (minimum : 2.04.49) pour disputer, en juillet, ses deuxièmes championnats internationaux consécutifs après les Mondiaux juniors l'an dernier. Zita Goossens (1,82m ce samedi) est dans la même situation.