À Nivelles, ce vendredi, Ismaël Debjani a remporté un 1500m de prestige face aux nombreux athlètes dirigés par Tim Moriau. Vainqueur de la course en 3.37.89, le 8e chrono de sa carrière, devant Isaac Kimeli (3.39.85) et le Français Hugo Hay (3.39.97), le Carolo du RCABW jubilait : “Ils voulaient me taquiner chez moi mais je savais qu’ils ne m’auraient pas. J’aurais déjà pu passer à 300m de la ligne mais j’ai patienté et je suis passé à 150m de l’arrivée, moment où je sais qu’aucun autre athlète ne pouvait faire la différence. C’est bien, je fais 3.37 sans forcer, ça veut dire que j’ai 3.35 dans les jambes. Maintenant l’objectif c’est de continuer à prendre du plaisir cette saison. À commencer par dimanche sur 1000m, à Bruxelles, puis de devenir champion de Belgique du 1500m.”

Le Namurois Eliott Crestan a, pour sa part, effectué une rentrée encourageante sur 800m, course qu’il a remportée en 1.47.19, le 3e temps de sa carrière.

« Je suis content de retrouver la compétition, ça fait vraiment du bien », soufflait-il. « Après une période aussi longue sans course en outdoor, et après avoir assez peu couru l’an dernier, j’étais fort stressé. Cela s’est vu, je suis parti vite parce que je manquais de rythme. Mais signer mon 3e chrono, c’est top ! L’objectif était de me rapprocher des 1.48 et je fais encore mieux. J’espère maintenant aller chercher mon record (1.46.84) avant la fin de la saison, peut-être à Heusden où on attend une grosse course. »

De son côté, Cynthia Bolingo  a signé un doublé victorieux en sprint: elle est repartie souriante du parc de la Dodaine avec des chronos de 11.74 (-0,8 m/s) sur 100m et de 23.68 sur 200m (-0,2).

« Je ne me mets aucune pression, je savoure simplement le fait de pouvoir courir après une période très compliquée à titre personnel. J’ai dû me battre et je suis fière de pouvoir encore courir cette saison. Le plus important, c’est de retrouver de la sérénité en abordant mes courses mais bien sûr, j’espère aussi que les chronos descendront au fil des meetings. »