Jacques Borlée s’apprête-t-il à annoncer, ce vendredi après-midi, en compagnie du ministre flamand des Sports Ben Weyts, le passage de son groupe d’entraînement au nord du pays ? Cela ne fait pratiquement aucun doute. La question se posait depuis ce jeudi et l’envoi à tous les médias du pays d’une invitation intitulée "La Flandre et la Team Borlée unissent leurs forces". Ou dans sa version néerlandophone : "La Flandre offre un cadeau de Noël avant l’heure à la team Borlée."

Sont annoncées les participations à cette conférence de presse (virtuelle) de Jonathan Borlée et de Hanne Claes ainsi que du coordinateur du Haut Niveau à la ligue flamande d’athlétisme (Val), le Néerlandais Rutger Smith. De quoi laisser la porte ouverte à bon nombre de questions. Dont celle-ci : tous les athlètes membres du groupe (en ce compris Kevin et Dylan Borlée mais aussi Camille Laus) vont-il quitter la LBFA ?

La LBFA n'a rien vu venir

Du côté francophone, on tombait des nues ce jeudi soir. D’autant que Jacques Borlée a croisé des responsables de la LBFA à Louvain-la-Neuve ces jours-ci sans rien dire de particulier. Et si l’on attendait de prendre connaissance du contenu de ce point presse avant d’émettre des commentaires, on soulignait qu’aucune discussion au sujet d’un éventuel départ n’avait été menée. Ni discussion ni même concertation entre les deux ailes linguistiques de la LRBA, semble-t-il.

Il nous revient par ailleurs que la situation personnelle d’Hanne Claes, l’une des trois athlètes féminines qualifiées en individuel pour les Jeux olympiques, posait problème. Bénéficiant comme les trois frères Borlée d’un contrat ACS (pour "agent contractuel suventionné"), la spécialiste du 400 m haies a récemment quitté Bruxelles pour emménager à Louvain, perdant de facto le droit à cette aide régionale. Or, il n’a pas été possible de lui dénicher un contrat de type APE, dont bénéficie par exemple Camille Laus, ce qu’elle espérait sans doute.

Quel a été l’impact de cette situation sur les autres membres du groupe dont on connaît les relations tendues avec leur fédération et en particulier avec le président réélu Thomas Lefebvre ? On en saura davantage ce vendredi où il sera inévitablement question également des primes non reversées par la LBFA aux athlètes du relais 4x400m à la suite de leurs excellents résultats...