La journée de dimanche a été mitigée pour la famille Borlée. Kevin s'est blessé au dos et Dylan à l'ischio, en plein 200 mètres. Jonathan a, pour sa part, participé au 100 et au 200 mètres, distances sur lesquelles il s'alignera au championnat de Belgique dans une semaine.

"Je pensais que la chaleur ne m'impacterait pas mais nous avons dû attendre 3 heures dans la chaleur entre deux courses de 100 et de 200 mètres, ce qui n'a pas été simple", a indiqué Jonathan Borlée. "J'ai couru le 100 mètres en 10.66 en début de meeting et le 200 mètres en 21.18 en fin de meeting. Je savais que la fin du 200 serait dure. On n'a pas encore vraiment travaillé cette partie-là de la course à l'entraînement. J'avais aussi vu Dylan se faire mal dans la série précédente, ce qui n'était pas idéal pour la confiance."

Le Belgian Tornado disputera les championnats de Belgique sur les deux distances dans une semaine. "Il y a des choses à améliorer mais je pense que je vais encore progresser d'ici le national. Autant samedi, mon block de départ était fautif au départ du 100 mètres, autant dimanche c'était moi. Mais partir pour un 100 mètres est quelque chose que je n'ai pas l'habitude de faire. Avec un bon départ, je pense que je pouvais courir en 10.50. Améliorer mon départ sera donc l'objectif pour le national."

Jonathan Borlée a, par ailleurs, commenté l'état de la piste du stade bruxellois. "La piste devient catastrophique. Il n'y a plus de rendu, nous ne sentons plus rien, plus de vrai Mondo (revêtement synthétique). Samedi, mon start s'est dérobé au départ du 100 mètres parce qu'il n'agrippait pas. Je peux comprendre qu'on parlait de détruire le stade et qu'il est inutile d'investir dans ces conditions. Mais, en cas de pluie, je pense qu'on peut se faire très mal en glissant sur cette piste."