Kevin et Dylan Borlée vont disputer leur première course en plein air de cette saison olympique, ce vendredi après-midi, sur la piste de Rieti, en Italie, dans le cadre du Trofeo Perseo. Sur 400m, ils seront notamment opposés à l’une des vedettes transalpines, Davide Re, le détenteur du record d’Italie. Jonathan Borlée, lui, ne sera pas de la partie. Après trois semaines de stage à Belek, en Turquie, le médaillé de bronze européen n’a pas fait le voyage avec ses deux frères et a mis le cap sur la Belgique. Il souffre, en effet, d’une "petite inflammation de l’ischio", a-t-il écrit sur Instagram, ce qui l’empêche de faire sa rentrée dès cette semaine. Sera-t-il rétabli pour les Relais Mondiaux, qualificatifs pour les championnats du monde 2022, auxquels participe la Belgique et qui se déroulent en Pologne ces 1er et 2 mai ? "Je pense que oui", répond Jacques Borlée, qui a déjà dû faire face aux défections de Julien Watrin et Christian Iguacel et qui reprendra Alexander Doom dans sa sélection qui comprend également les noms de ses trois fils, de Jonathan Sacoor et de Robin Vanderbemden. Au stade Guidobaldi de Rieti, Camille Laus et Hanne Claes doivent, elles aussi, effectuer leur rentrée sur 400m.