La championne du monde de l’heptathlon a entamé sereinement sa préparation pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Dans une interview accordée tout récemment au "Daily Mail", Katarina Johnson-Thompson est revenue sur sa victoire, en octobre dernier, lors de l’heptathlon des Mondiaux de Doha où, grâce à un total de 6981 points, elle a devancé la tenante du titre, Nafi Thiam.

Une victoire qui semble avoir libéré l’athlète britannique, celle-ci ayant réussi à effacer les doutes qui avaient empoisonné les dernières années de sa carrière et à briser certaines barrières psychologiques.

"Avoir réussi à décrocher cette victoire à Doha me rend confiante dans le fait que cela peut se produire à nouveau", affirme KJT. "Si cela n’avait pas été le cas, j’aurais, peut-être, pensé que les chances de victoire à Tokyo étaient bien moindres."

© BELGA

Grâce à ce nouvel état d’esprit, Johnson-Thompson s’est remise sereinement au travail à Montpellier où elle a ses habitudes depuis trois ans et demi. Et la perspective de se confronter à nouveau à sa concurrente belge, pour tenter de décrocher la médaille olympique qui manque à son palmarès, ne l’effraie pas du tout.

"Chaque fois que l’on me parle du fait de concourir avec Thiam, je réponds la même chose : elle sera une rivale majeure. Elle est incroyable, elle a déjà franchi le cap des 7000 points. Mais je ne l’ai jamais crainte. J’ai un immense respect pour elle mais je n’ai jamais commis l’erreur de penser comme les autres à son sujet (et de la croire invincible)."

"Je dois aborder Tokyo en ne pensant qu’à moi et à ce que je peux contrôler", poursuit la native de Liverpool. "Je ne considère rien comme acquis, surtout au vu des différentes expériences que j’ai connues dans le passé. Je sais désormais, depuis Doha où je me suis bien ressaisie, que les choses peuvent bien se passer mais je sais aussi que tout peut arriver dans l’autre sens également."

Et la championne du monde de conclure en affirmant qu’elle possède une belle marge de progression : "J’ai le sentiment que je peux encore beaucoup évoluer. Par rapport à Doha, je peux faire une meilleure performance sur 800m, certainement au javelot aussi, et également sur 200m." Si elle parvient à réunir tout cela dans un heptathlon, elle franchira, à son tour, le cap des 7.000 points...

© BELGA