Trois ans après son dernier titre, Kevin Borlée est devenu champion de Belgique du 400 m dimanche sur la piste humide du stade roi Baudouin de Bruxelles.

L'athlète du Racing (RCB), âgé de 29 ans, a signé le chrono de 45.51 (à 4/100es de son meilleur temps en 2017). Il a devancé ses deux frères. Son jumeau Jonathan, champion de Belgique en 2015, a pris la 2e place en 45.75, son meilleur chrono de l'année. Le cadet Dylan, 25 ans, a complété le podium entièrement Borlée comme en 2015. Lui aussi a couru son meilleur tour de piste de l'année en 46.10.

Plus que le titre ou les médailles, les meilleurs coureurs belges de l'histoire du 400 mètres espéraient décrocher à l'occasion de ces championnats leur droit d'entrée individuel aux championnats du monde de Londres cet été (4-13 août).

Les conditions météo froides et humides du week-end ne leur ont pas permis d'y parvenir. Il fallait courir en 45.33. Ce temps doit être atteint pour le 23 juillet au plus tard.

Les jumeaux courront d'ici-là encore à la Diamond League de Londres (9 juillet). Les meetings de Ninove (15 juillet) et de Heusden-Zolder (22 juillet) offriront autant de possibilités de réaliser le critère de sélection.


Jacques Borlée est confiant: "C'est une question de semaines"

Malgré qu'elle constituait leur objectif du week-end, l'obtention des minima pour les championnats du monde de Londres (4-13 août) sur 400 m par ses fils Kevin, Jonathan et Dylan n'est pas devenue réalité. Ils ont quand même monopolisé le podium avec Kevin (45.51), Jonathan (45.74) et Dylan (46.10), dimanche aux championnats de Belgique à Bruxelles.

"Ils sont bien à l'entraînement. Ils sentent que cela doit sortir et il y a un manque de confiance", a analysé Jacques Borlée, leur coach et père. "Je suis certains qu'ils vont sortir un bon chrono dans les prochaines semaines. Ils se mettent un peu de pression. Ils ont cette envie de réussir des résultats. Malgré tout, ils sont capables de faire les minima (45.33)."

"Dylan a couru un super 300 mètres, il lui manque 50 mètres, il doit y croire", a poursuivi Jacques Borlée, "Jonathan doit avoir le courage d'aller plus fort."

Outre la Diamond League à Londres, où Kevin devrait être au départ, il est possible que les Borlée s'alignent à Madrid, le 14 juillet.

Le patron des Belgian Tornados, le relais 4X400m, était aussi très heureux de l'éclosion d'un de ses poulains, le jeune Jonathan Sacoor. Il a réalisé en 46.21 le meilleur chrono européen de l'année chez les juniors, alors qu'il vient de rejoindre la catégorie. "Je suis admiratif. Je veux convaincre la fédération de l'emmener aux Mondiaux. Avant cela il faut qu'il dispute l'Euro juniors (à Grosseto du 20 au 23). Mais il n'a que 17 ans, il faut le préserver. Il doit courir le moins possible."

La bonne nouvelle concerne Julien Watrin. Remis de sa blessure au talon, il reprendra la compétition le week-end prochain "sans objectif". Il devrait être en mesure d'être compétitif en août. Mais le 4e titulaire des Tornados devrait être Robin Vanderbemden. "Avec ce qu'il réalise cette saison (sur 200 m, ndlr), il doit juste montrer ses qualités (sur 400 m, ndlr)."

"On a désormais quatre coureurs pour le Team Tornados pour l'après Kevin et Jonathan, avec Dylan (Borlée), Robin (Vanderbemden), Julien (Watrin) et maintenant Jonathan (Sacoor)."

Le 22 juillet à Heusden-Zolder, deux teams belges s'aligneront dans un 4X400 m afin de permettre à Jacques Borlée de fixer son choix définitif des six coureurs qu'il emmènera sur les bords de la Tamise.