La Cour suprême suisse a rejeté au nom de "l'équité sportive" le recours de l'athlète sud-africaine Caster Semenya, qui entendait concourir sans prendre de traitement hormonal pour faire baisser son taux de testostérone, a annoncé la juridiction mardi soir.

La sportive hyperandrogène, dont le bras de fer avec la Fédération internationale d'athlétisme dure depuis 2009, a aussitôt annoncé qu'elle envisageait "tous les recours internationaux et nationaux".