Athlétisme Cynthia Bolingo et toutes ses coéquipières vont s’investir dans un projet au Sénégal.

Victime d’une inflammation aux deux tendons d’Achille avant les World Relays, à Yokohama, pour lesquels elle a déclaré forfait, Cynthia Bolingo est encore loin de penser à la compétition, même si la perspective de disputer un deuxième 400 m au Mémorial Van Damme l’enchante déjà. "La situation évolue lentement, mais sûrement… Je suis actuellement en rééducation, mais j’ai prévu de partir en stage, début juillet, pour deux semaines et demi, à Belek. J’espère pouvoir y intensifier mes séances."

À 26 ans, Cynthia n’avait jamais souffert d’une telle blessure. "Elle est apparue en début de saison. Nous avons essayé de contrôler la situation mais, à Mito, je me suis rendu compte que l’état de mes tendons empirait et que je ne pourrais pas courir. Prise de commun accord avec mon entourage, la décision fut très dure."

Au-delà du sport, Cynthia a pris conscience de l’importance de celui-ci comme vecteur d’émancipation des filles. C’est pourquoi, avec Camille Laus et Hanne Claes, elle a accepté de devenir ambassadrice de Plan international Belgique, auquel s’est associé le Mémorial Van Damme. "Je suis très touchée par cette cause et j’espère être source d’inspiration pour d’autres filles !", explique Cynthia.

Après les Red Flames au Bénin, les Belgian Cheetahs s’investiront au Sénégal où elles se rendront à l’automne pour y dispenser des entraînements d’athlétisme. Dans le cadre du Mémorial, pour attirer l’attention sur l’égalité des droits, Plan international Belgique organisera un 100 m symbolique, l’ Equal Rights Run , où trois couloirs seront réservés à des invités spéciaux engagés dans le projet d’organisation de défense des droits de l’enfant.