Un frisson et quelques cris avaient parcouru la tribune principale du stade Roi Baudouin, dimanche, aux championnats de Belgique, lorsque Renée Eykens, favorite du 800m, venait de s’écrouler sur la piste. Incapable de poser le pied par terre, l’athlète de 25 ans, en larmes, avait rapidement été prise en charge par les membres du service médical, avant d’être rejointe par sa maman. 

Le diagnostic posé rapidement s’est malheureusement confirmé après un nouvel examen médical. Il est sans appel pour la double championne de Belgique en titre : rupture du tendon d’Achille. Renée Eykens, qui doit se faire opérer, manquera donc les Jeux olympiques de Tokyo pour lesquels elle allait être repêchée en vertu de son ranking mondial (35e pour 48 places disponibles). Pour rappel, l’Anversoise avait participé en 2016 aux Jeux de Rio, où elle avait d’ailleurs signé ce qui constitue toujours son record personnel (2.00.00).

"Je suis dévastée, je ne trouve pas les mots pour décrire comment je me sens maintenant", a-t-elle écrit sur ses réseaux sociaux. "Nous avions travaillé tellement dur pour vivre de nouveaux Jeux olympiques, et ce rêve m’a été enlevé. (…) Je vais avoir besoin de temps pour digérer tout ceci mais je suis déjà très motivée à l’idée de me remettre sur pied le plus vite possible. Cela va prendre du temps mais grâce à vos messages de soutien et à l'aide de mes proches, je ne serai pas toute seule sur ce chemin..."