Christian Coleman avait été suspendu par l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU) pour une durée de deux ans à compter du 14 mai 2020, en raison de trois manquements à ses obligations de localisation antidopage en 2019.

Coleman avaient introduit un recours devant le TAS pour que la décision de l'AIU soit "annulée et que la sanction soit supprimée ou, à titre subsidiaire, réduite".

Lors de sa première participation aux Jeux Olympiques, à Rio il y a quatre ans, le détenteur du record du monde du 60 mètres n'avait participé qu'aux séries du relais 4x100m.

Coleman avait déjà échappé à une suspension pour vice de forme avant les Mondiaux 2019 durant lesquels il avait remporté le titre sur 100 m.