Quelles conséquences le passage à la Ligue flamande d’athlétisme du groupe d’athlètes dirigé par Jacques Borlée aura-t-il sur leurs entraînements à partir du 1er janvier 2021 ? C’est l’une des principales questions qui ont surgi après l’annonce de vendredi.

Autrement dit, les athlètes et leur entraîneur pourront-ils continuer à profiter du Hall d’athlétisme de Blocry, à Louvain-la-Neuve, une salle moderne dont Jacques Borlée affirme qu’elle est l’une des plus belles en Europe ?

« Je trouverais totalement inconsidéré, insultant, que l’on refuse à des sportifs quels qu’ils soient, la famille Borlée en ce compris, d’utiliser un outil en or », a estimé Jean-Luc Crucke, le ministre wallon du Budget, des Finances et des Instrastructures sportives, interrogé ce midi par Christophe Deborsu sur le plateau de "Ce n’est pas tous les jours dimanche".

Et Jean-Luc Crucke, refusant de considérer ce transfert comme "un problème communautaire" ("Respectons la liberté de chacun de s’entraîner là où il le veut"), d’ajouter : "Je ne peux même pas imaginer qu’on refuse à des sportifs une infrastructure qui existe. Je n’ose pas penser que ça puisse aller jusque là. La stupidité peut aller partout mais de temps en temps il faut y mettre fin."

Vendredi, Jacques Borlée avait affirmé que ses athlètes continueraient à s’entraîner dans la cité universitaire "si on n’a pas de soucis".