"Je n'ai pas couru de 200 mètres depuis longtemps et je cherche encore le bon rythme", a déclaré Thiam. "Alors ce n'est pas plus mal que je sois arrivée à un dixième de mon record personnel. La chose la plus importante est que je sais à nouveau ce que je dois travailler. Il n'est pas nécessaire d'aller à Tokyo avec un record personnel sur le 200 mètres. Je ne vais pas dire que ce chrono me donne confiance, mais pas non plus qu'il ne me donne pas confiance. C'est juste bon à avoir dans les jambes."

Thiam a couru contre son amie Cynthia Bolingo à Nivelles, qui a décollé comme une fusée dès le départ. "Elle était la locomotive, mais une locomotive qui allait beaucoup trop vite pour moi. Ce n'est pas ma spécialité et en plus, je me suis entraîné dur cette semaine. Je ne me suis pas reposée pour cette course."

L'heptathlète s'est présentée au départ avec les chevilles et le genou gauche bandés. "Ce n'est rien de grave, mais les tendons d'Achille titillent de temps à autre depuis quelque temps et mon genou me fait un peu mal depuis deux jours. Si c'était sérieux, je n'aurais pas pris le départ. Je ne prends aucun risque."

Thiam a également décidé dans quelle discipline elle s'alignera aux championnats de Belgique le week-end prochain au stade Roi Baudouin. Elle a choisi le saut en hauteur. Trois jours plus tard, le 30 juin, l'athlète du RFCL conclura sa préparation olympique avec le 100 m haies sur ses terres à l'occasion du meeting de Liège.