La Belgique tient-elle sa nouvelle Tia Hellebaut ? Ce n’est pas impossible si l’on en juge par les résultats de la jeune Merel Maes, 16 ans depuis quelques jours (elle est née le 22 janvier 2005) et qui a été couronnée après un bond à… 1,91m ce samedi à Louvain-la-Neuve. C’est (de loin) la meilleure performance mondiale de sa catégorie d’âge (5 cm devant tout le monde), un record national U18 mais aussi la meilleure performance belge de l’année toutes catégories, à 5 centimètres de la qualification pour les championnats d’Europe en salle et pour… les Jeux olympiques de Tokyo. “C’est fou !” lance, dans un grand sourire, celle qui est désormais la 6e performeuse belge de tous les temps. “Je suis venue à l’athlétisme il y a quatre ans à peine ! Et je pratique encore le football en plus de mes études. Je n’avais jamais rêvé aller aussi haut. Je suis vraiment surprise. Passer les 1,90m, c’est vraiment cool !” 


Treizième au ranking mondial de l'année (ex-aequo), Merel Maes, fan de… Tia Hellebaut et de la nouvelle star ukrainienne Yaroslava Mahuchykh (dont elle a toutefois des difficultés à prononcer le nom), peut même déjà envisager d’être repêchée pour les championnats d’Europe de Torun. “Vous me l’apprenez ! Si cela devait arriver, je ne dirais pas non en tout cas. Ce serait une bonne opportunité pour engranger de l’expérience.”

Après Jente Hauttekeete, détenteur du record du monde juniors de l'heptathlon depuis le week-end dernier, la Flandre se découvre en tout cas un nouveau grand talent... à suivre de près !

© BELGA