Gitte Haenen (Parantee-Psylos) a décroché la médaille d'argent à la longueur (catégorie T63) aux championnats du monde de para-athlétisme mardi à Dubaï aux Émirats Arabes Unis.

Vice-championne d'Europe de la spécialité, Gitte Haenen, 33 ans, a réussi un saut à 4m41 à son sixième et dernier essai (vent: -0,6) pour 3m93, 4m32, 4m19, 4m02 et 4m40 lors de ses autres tentatives. Elle monte sur la deuxième marche du podium, devancée seulement par l'Australienne Vanessa Low (4m68). La Japonaise Tomomi Tozawa (4m33), 3e, a décroché le bronze.

L'Italienne Martina Caironi, championne du monde 2017 et d'Europe 2018 sur 100m et saut en longueur, est absente. Contrôlée positive à un produit dopant, elle a n'a pas pu participer à ces Mondiaux.

"Cela n'a pas été une saison facile avec ma fracture à la cheville", a commenté Gitte Haenen dans le communiqué transmis par le Comité Paralympique belge. "Mais nous avons toujours maintenu des entraînements croisés. Je suis contente du résultat. La compétition a été très serrée, nous sautions toutes des distances plus petites que d'habitude en raison d'un vent contraire important. Quand j'ai atteint le top 3, je voulais encore dépasser la Japonaise car elle était tout près. Je suis très contente d'y être arrivée."

Gitte Haenen, qui porte une prothèse à la jambe gauche, disputera mercredi la finale du 100m (T63), distance sur laquelle elle a pris le bronze l'an dernier à l'Euro de Berlin.

C'est la deuxième médaille de la délégation belge dans ces Mondiaux après l'argent également décroché par le tenant du titre Peter Genyn sur 100m en classe T51 (tétraplégie).