Pour épargner un dos encore fragile cet hiver, Nafi Thiam avait souhaité repousser le plus tard possible dans la saison ses concours de préparation à l’heptathlon dans les sauts (longueur et hauteur), les épreuves où elle était, dit-elle, le plus gênée. Après deux courses (le 100m haies à Lokeren et le 200m à Oordegem), la double championne olympique a estimé que le moment était venu de passer deux tests importants. Le premier ce samedi à Leiden, aux Pays-Bas, où elle doublera longueur et 100m haies ; le second au meeting Diamond League de Paris, le samedi 18 juin, où elle se produira au saut en hauteur. Les organisateurs de la réunion parisienne, organisée au stade Charléty, en ont fait l’annonce ce mercredi.

"Double championne olympique (2016 et 2021) et championne du monde (2017), la Belge domine l’heptathlon depuis cinq ans. Notamment grâce au saut en hauteur, où son record à 2,02 m lui permettrait d’être dans la course au podium, et même au titre, lors de tous les grands championnats", soulignent-ils dans le communiqué de presse.

Nafi Thiam ne sera pas pour autant la favorite de ce concours puisque les médaillées d’argent et de bronze des JO de Tokyo, l’Australienne Nicola McDermott et l’Ukrainienne Yaroslava Mahuchikh (championne du monde en salle), seront également présentes au même titre que d'autres très bonnes spécialistes. On se rappellera qu’en 2018 notre compatriote s’était déjà produite au meeting de Paris où elle s’était classée deuxième du concours de hauteur, avec 1,97m, derrière la Russe Mariya Lasitskene (2,04m).