Athlétisme

Pour son retour à la compétition, notre championne olympique de l’heptathlon a remporté le concours de longueur, ce dimanche, à Birmingham, avec... 6,86 m. Un superbe cadeau d’anniversaire à la veille de ses 25 ans.

Quelle série de sauts ! 6,44 m, puis 6,74 m (premier record...), encore 6,86 m (second record !) et, enfin, 6,66 m et 6,52 m, avant un nul (quand même), sans nul doute dû à une légère et légitime fatigue, Nafi Thiam ne pouvait rêver plus beau retour à la compétition, ce dimanche, à Birmingham.

Alors que, la veille, la Namuroise avait modestement avoué "ne pas être ici pour rivaliser avec les spécialistes de la discipline, l’objectif étant de voir où j’en suis vraiment", elle les a toutes bluffé en décrochant une victoire de prestige dans un Alexander Stadium pourtant balayé par un vent violent.

Après avoir assuré un premier essai à 6,44 m, Nafi a d’abord sauté à 6,74 m (-0,3 m/s), puis a confirmé avec un bond à… 6,86 m (+0,9 m/s), prenant et gardant la tête du concours devant la Serbe Spanovic (6,85 m). Notre championne olympique a ainsi signé un authentique exploit, réussissant par la même occasion le minimum mondial (6,72 m) et olympique (6,82 m).

Déjà qualifiée à la hauteur depuis son formidable saut à 2,02 m, en juin, à Talence, la protégée de Roger Lespagnard pourrait donc s’aligner dans trois disciplines au Mondial et aux Jeux. Mais elle préférera se concentrer sur la reconduction de ses titres à l’heptathlon, pour lesquels elle a également expliqué que la situation était rentrée dans l’ordre avec son coude droit, meurtri par le lancer du javelot. Et pour lequel elle passera un examen de contrôle lors de son retour en Belgique, prévu lundi soir.

Mais Nafi devra être à son meilleur niveau tant à Doha qu’à Tokyo parce sa rivale et amie, la Britannique Katarina Johnson-Thompson, a également réussi un superbe saut à 6,85 m lors de son dernier essai. Décidément, ces deux-là se tiennent toujours puisque Johnson-Thompson avait, jusqu’ici, l’avantage à la longueur (6,68 m, à Götzis, pour 6,67 m, à Talence), ce qui nous promet de beaux duels…