Grande rivale de Nafi Thiam, Katarina Johnson-Thompson a fait de la défense de son titre mondial, les 17 et 18 juillet prochains à Eugene (Etats-Unis), sa priorité pour la saison 2022. L’athlète britannique, qui va fêter son 29e anniversaire ce 9 janvier, n’enchaînera cependant pas avec les championnats d’Europe à Munich, un mois plus tard (l’heptathlon aura lieu les... 17 et 18 août), comme l’envisage notre double championne olympique. "KJT" a, en effet, une autre couronne à défendre, dès les 2 et 3 août, à l’occasion des Jeux du Commonwealth. Une compétition qui se déroulera cette année à Birmingham et à laquelle elle a donc donné la préférence sur l’Euro malgré un temps de récupération beaucoup plus court.

"Il y a seulement deux semaines entre les deux événements mais cela mérite de tenter le coup", a-t-elle expliqué aux médias britanniques. "Je sais ce dont je suis capable et j’ai hâte de le montrer."

Katarina Johnson-Thompson était sortie meurtrie, tant physiquement que mentalement, des Jeux olympiques de Tokyo où elle s’était blessée au mollet lors du 200m de l’heptathlon. "Il n’y a rien de positif à retenir de cette expérience", juge-t-elle, réussissant à parler pour la première fois publiquement de ce qui lui est arrivé. "Après la hauteur, je pensais honnêtement que j’avais une chance. (…) On dit que ce qui ne vous tue pas, vous rend plus fort mais je ne crois plus à ce concept. Cela vous rend mieux préparée pour la prochaine fois où quelque chose de négatif se passe dans votre vie, certainement. Mais plus forte ? Non. Je me suis sentie vulnérable et irritée parce que quelque chose de terrible m’était arrivé au moment le plus important de ma vie." Et c’est donc sans regret qu’elle a dit adieu à une année 2021 lors de laquelle elle aura "passé la majorité du temps sur des béquilles" (elle s’était déchiré le tendon d’Achille fin 2020) et qui aura ressemblé à un long chemin de croix.

La native de Liverpool a entamé voici quelques semaines une collaboration avec un nouvel entraîneur, le Chypriote Petros Kyprianou, basé en Floride. Un nouvel environnement porteur de nouveaux espoirs pour Katarina Johnson-Thompson...