La championne d'Europe espoirs, 24 ans, est ainsi seulement la deuxième athlète belge à passer sous la barre des 55 secondes. Pauline Couckuyt était déjà assurée de sa place aux Jeux Olympiques de Tokyo du 23 juillet au 8 août grâce à un chrono de 55.37. couru à l'IFAM Outdoor fin mai à Oordegem.

Samedi à Genève, Paulien Couckuyt a pris la 2e place de la course derrière l'Ukrainienne Viktoriya Tkachuk