C’est une vision pour le moins inhabituelle à laquelle les athlètes francophones de haut niveau ont été confrontés ce jeudi en pénétrant dans le Hall du Blocry, à Louvain-la-Neuve.

Près de 200 bureaux et ordinateurs ont été, en effet, été disposés sur le plateau central, à l’intérieur de la piste, pour permettre l’organisation d’examens universitaires du 28 mai au 4 juillet prochains. Une décision assez spéciale qui est le fruit d’un accord entre l’UCLouvain (qui avait besoin de salles pour faire respecter les distances physiques entre étudiants), la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Ligue Belge Francophone d’athlétisme... dont les élites se voient donc dans l’obligation de faire de la place temporairement.

© D.R.

"Heureusement, comme il fait beau, on s’entraîne principalement à l’extérieur pour le moment", explique Kevin Borlée, en référence à la piste longeant le boulevard de Lauzelle qui, elle, reste à leur disposition. "Ce qui est un peu plus embêtant, c’est que la salle de musculation sera fermée. On devra s’organiser autrement."

Après avoir attendu tellement longtemps cette salle d’athlétisme, inaugurée en mai 2019, ses pensionnaires sont déjà contraints de la délaisser pour quelque temps. Un cas de force majeure, bien entendu.