La finale nationale du 100m féminin a vu la victoire de la Limbourgeoise Rani Rosius, 20 ans à peine, dans un superbe chrono de 11.39 (+0,7 m/s). Elle a devancé Cynthia Bolingo, qui égale son meilleur temps de la saison (11.63), et Imke Vervaet (11.68).

Un résultat qui avait le don d’émouvoir la nouvelle championne de Belgique originaire de Genk, qui a battu son record de 5 centièmes après l'avoir amélioré de 11 centièmes le week-end précédent. « Mais je suis déjà émotive de nature », sourit-elle. « Je ne m’attendais pas à courir un tel chrono même si je sais qu’on peut toujours progresser. C’est seulement mon deuxième week-end de compétition cette saison. Je suis vraiment très heureuse ! »


Désormais seule Kim Gevaert (11.04) devance encore Rani Rosius dans la hiérarchie des sprinteuses belges les plus rapides de l’histoire mais celle-ci est très légèrement plus rapide au même âge (Kim Gevaert courait en 11.40). La Limbourgeoise entraînée par Johan Baerts a, en effet, égalé le record personnel d’Olivia Borlée qui avait établi sa meilleure performance sur la piste suisse de La Chaux-de-Fonds, en altitude.

« C’est incroyable. Je n’aurais vraiment jamais cru être capable un jour de me retrouver juste derrière Kim, qui était une de mes grandes sources d’inspiration », lance Rani qui, plus tard dans l'après-midi, a égalé son record personnel (23.90) sur 200m, une épreuve dont elle a terminé 3e derrière Imke Vervaet (23.42) et Cynthia Bolingo (23.43).