Avec ce temps, Jepchirchir reste à bonne distance du record du monde du semi-marathon détenu depuis février par l'Éthiopienne Ababel Yeshaneh, en 1 heure 4 minutes 31 secondes et réalisé lors d'une course mêlant hommes et femmes.

Le précédent record sur un semi-marathon exclusivement féminin datait de 2018 et était détenu par l'Éthiopienne Netsanet Gudeta, en 1 heure 6 minutes et 11 secondes, selon la Fédération mondiale d'athlétisme.

Jepchirchir, qui avait remporté le titre mondial du semi-marathon en 2016, a distancé les autres coureuses à sept kilomètres de l'arrivée, pour terminer en solo.

"Je suis tellement heureuse, et si fière", a confié la Kenyane à la télévision tchèque après sa victoire. Ce semi-marathon, qui aurait dû se tenir au printemps, avait été reporté en raison de la pandémie du nouveau coronavirus.

Le Kenyan Kibiwott Kandie a pour sa part réalisé la meilleure performance mondiale de l'année sur la même distance, en 58 minutes et 37 secondes.