Le marathon de Valence a été remporté ce dimanche en 2h03.00 (7e performance de l’histoire) par le Kenyan Evans Chebet, plus rapide que son compatriote Lawrence Cherono (2h03.04) dans les derniers hectomètres. L’Ethiopien Birhanu Legese complète le podium (2h03.16).

Malheureusement, l'épreuve n'a pas répondu aux attentes de Soufiane Bouchikhi. Passé au semi-marathon en 1h03.26, le sociétaire du RFCL a connu une fin de course extrêmement difficile (1h47 aux 35 Km et 2h05 aux 40 Km), ne ralliant pas l'arrivée. Une terrible désillusion pour notre compatriote qui espérait réussir le minimum olympique (2h11.30) et rejoindre Bashir Abdi et Koen Naert dans l'avion pour Tokyo. Il a expliqué que son corps l'avait abandonné à moins de deux kilomètres de l'arrivée, terminant dans l'ambulance après une chute.


Le premier Belge est Filip Vercruysse (62e en 2h16.57).

Verbruggen à Tokyo

Côté féminin, Hanne Verbruggen a signé un chrono de 2h29.14 constituant un gros record personnel et se situant sous le minimum olympique de 2h29.30. Nina Lauwaert a, quant à elle, terminé en 2h34.45 une épreuve remportée par la Kenyane Peres Jepchirchir, championne du monde de semi-marathon, en 2h17.16. Pour la première fois de l'histoire, six femmes sont descendues sous les 2h20.