Il fallait une Naffisatou Thiam au sommet de son art - si l’on peut dire, alors qu’elle n’a pas encore 19 ans - pour décrocher le titre de championne d’Europe juniors au regard de la performance de la Suédoise Sofia Linde (6.081 points). Mais il était écrit que notre compatriote ne laisserait personne l’empêcher de prendre une superbe revanche personnelle après la rocambolesque non-homologation de son record du monde du pentathlon, l’hiver dernier. Et quelle revanche : sa première médaille internationale est faite du métal le plus précieux ! "Depuis mon record du monde, je n’étais pas au top moralement. Je m’étais un peu accrochée à ces Championnats d’Europe de Rieti pour surmonter ma déception. Je crois que si j’avais vécu une nouvelle désillusion, je ne m’en serais jamais remise !" (rires)

La jeune Namuroise a toutefois fait parler son immense talent et dominé son stress (ah ! ce concours du poids…) au cours de deux journées historiques ponctuées par un total de 6.298 points, nouveau record de Belgique juniors (277 unités de plus que sa précédente référence) et… record national seniors ! Exit, en effet, les 6.201 points réussis en 2006 par Tia Hellebaut, laquelle fut l’une des premières à lui adresser ses félicitations sur Twitter.

"Je vais chicaner un peu en disant que j’aurais préféré 6.300 points tout ronds mais, bien sûr, je suis très heureuse : c’est un super total !" confiait-elle après avoir satisfait au contrôle antidopage (son 7e de la saison). "Ce résultat dépasse tous mes espoirs. J’avoue que j’étais pressée que cette compétition soit derrière moi parce que je ressentais quand même beaucoup de pression avant ce rendez-vous. Tout le monde s’attendait à ce que je prenne le titre européen et franchement, j’avais peur de me rater, de décevoir."

À l’entame de la seconde journée, alors qu’elle possédait 71 points d’avance sur son précédent record, Nafi Thiam restait ainsi sur ses gardes. "J’ai repensé aux Mondiaux juniors 2012 de Barcelone, où j’avais tout perdu à la longueur, et au concours de l’Ile Maurice en avril qui ne s’était pas trop bien passé, et je me disais que je ne voulais pas revivre ça. Mais, après ce concours (NdlR : 6,37m, son record) de la longueur, tout a changé : j’ai pris de l’avance sur ma principale concurrente et sur mon record, et je me suis libérée."

Un nouveau record au javelot (46,94 m), le quatrième des cinq qu’elle a établis, a définitivement mis la jeune femme sur orbite avant un 800m tranquillement géré, en 2:24.89. S’écroulant sur la piste, Nafi Thiam tomba dans les bras de Marjolein Lindemans, superbe troisième (5.831 pts) qui ne put contenir son émotion. "Moi, j’étais plus contente qu’émue", avouait la championne d’Europe, dont la joie était tout aussi intériorisée sur le podium. Peut-être la nouvelle perle de l’athlétisme belge pensait-elle déjà aux Championnats du Monde de Moscou le mois prochain. En réussissant la dixième performance mondiale de l’année, elle a, en tout, prouvé qu’elle y avait déjà sa place.