Après les messieurs, c'est au tour des meilleurs athlètes féminines de concourir à distance alors que la pandémie de Covid-19 a paralysé le calendrier. World Athletics, la fédération internationale d'athlétisme, l'a annoncé jeudi par voie de communiqué.

Les trois perchistes engagées sont la Grecque Katerina Stefanidi, championne olympique (2016) et du monde (2017), l'Américaine Katie Nageotte, double championne nationale indoor, et la Canadienne Alysha Newman, médaillée d'or aux Jeux du Commonwealth (2018).

Les trois athlètes placeront une barre à 4 mètres et devront la franchir le plus souvent possible en 30 minutes. Stefanidi participera à la compétition depuis Athènes, Nageotte depuis Marietta en Géorgie (États-Unis) et Newman depuis Bolton en Ontario (Canada).

World Athletics diffusera le rendez-vous sur ses réseaux sociaux samedi à 18h, si les conditions météo le permettent. La fédération internationale espère rencontrer le même succès qu'avec la compétition masculine, regardée en direct par 250.000 personnes.


Le premier Ultimate Garden Clash a vu le Suédois Armand Duplantis et le Français Renaud Lavillenie terminer à égalité, parvenant à passer une barre placée à 5 mètres 36 fois en 30 minutes. L'Américain Kendricks a effectué 26 sauts.

Les trois perchistes féminines veulent battre la marque de 98 passages cumulés réalisée par Duplantis, Lavillenie et Perkins. "Au début, j'ai pensé que cela allait être impossible. Mais j'ai essayé et je n'étais pas loin. C'est un chouette moyen pour les femmes de s'imposer contre les hommes", a déclaré Stefanidi.