Isaac Kimeli a réussi un sacré tour de force, ce mardi soir, dans un stade olympique de Stockholm complètement vide (et par 6°C), pour le tout premier 10.000m sur piste de sa carrière. Le Hallois a, en effet, assorti sa très belle victoire d’un chrono de 27.22.70, synonyme de minimum pour les Jeux olympiques de Tokyo (fixé à 27.28.00) et faisant de lui le deuxième performeur belge de l’histoire derrière... Mohammed Mourhit (26.52.30). Pour rappel, Isaac Kimeli était déjà qualifié pour les JO depuis le chrono de 13.13.02 sur 5.000m signé au Mémorial Van Damme en 2019. On signalera qu'un seul athlète européen a effectué, dans l'histoire, des débuts plus rapides sur la distance du 10.000m et que la performance de Kimeli a été établie en spikes "classiques".

"Il était vraiment fort pour son premier 10.000m, on n'était pas venu en Suède pour signer un tel chrono et même moi, je suis impressionné par sa performance", explique Tim Moriau, l'entraîneur du vice-champion d'Europe en salle du 3000m. "Les conditions étaient pourtant loin d'être idéales avec du temps frais, pas mal de vent et une course assez irrégulière. Isaac s'en est remarquablement sorti et on est vraiment très content."

En fin de course, Isaac Kimeli, après avoir décramponné ses derniers adversaires, a pris un tour à Robin Hendrix, son partenaire d'entraînement, qui s'est pour sa part classé neuvième en 28.30.58.

Le classement : 1. Isaac Kimeli 27.22.70; 2. Philemon Kiplimo 27.25.08; 3. Weldon Kipkurui 27.28.05; 4. Kennedy Kimutai 27.29.35; 5. Collins Kipkorir 27.29.41;..... 9. Robin Hendrix 28.30.58.

© D.R.