Les événements de masse étant interdits jusqu’au 31 août, le Mémorial Van Damme pourrait bien être, le 4 septembre, le premier rendez-vous sportif d’importance, sur notre territoire, à ne pas se dérouler à huis clos.

Les organisateurs ont, en tout cas, soumis au monde politique un scénario tenant compte à la fois des différents impératifs sanitaires et de leur volonté de proposer, à un « vrai » public (certes plus restreint), un meeting d’athlétisme comme toujours très ambitieux.

Selon le « Nieuwsblad », ce projet tient compte de la présence de 9200 spectateurs pour un total de 10.160 personnes (avec les athlètes, les accompagnateurs, les collaborateurs, les médias, les fournisseurs, etc.) dans le stade Roi Baudouin. Le principe des « bulles familiales » est privilégié dans ce scénario, celles-ci étant séparées d’au moins 1,50m (soit 4 sièges d'écart) dans l’enceinte. L’entrée et la sortie du stade se feront à des endroits distincts de manière à limiter les contacts.

Les athlètes (vraisemblablement tous européens), quant à eux, seront testés au moins 72 heures avant leur entrée en lice, puis encore une fois juste avant la compétition. Il n’y aura que cinq athlètes maximum dans les courses en couloirs et les lanceurs viendront avec leur propre matériel.

Tête d’affiche de la réunion, Nafi Thiam se verra proposer un triathlon composé d’un 100m haies, d’un concours de lancer du poids et d’un concours de saut en hauteur. Il y a toutefois peu de chance que la championne olympique soit autorisée à signer des autographes après sa prestation...