Ça passe pour Tim Brys et Niels Van Zandweghe ! Notre Deux de couple poids légers a réussi son retour à la compétition, ce vendredi, à Poznan, théâtre des Championnats d’Europe d’aviron. Chefs de file des Belgian Skarks, Brys et Van Zandweghe n’avaient plus concouru depuis le Mondial, en août 2019, à Linz, où ils s’étaient qualifiés pour les Jeux de Tokyo en remportant la finale B, une victoire synonyme de septième place générale.

Avec quinze équipages engagés dans leur catégorie, les Belges ont tenu leur rang, s’offrant un test grandeur nature face aux Allemands. Ceux-ci ont gagné la troisième série avec un chrono de 6’15’’76, pour 6’16’’65 à notre duo belge, au terme des 2.000 m de l’épreuve. L’Allemagne, avec Osborne et Rommelmann, est championne d’Europe en titre, devant l’Italie, qui n’a absolument pas dû forcer son talent pour remporter la première série, en 6’22’’96, devant une Slovaquie jamais menaçante.

Aucun doute : en l’absence des Irlandais, champions du monde en titre, ces trois nations devraient se disputer les médailles, à condition de bien négocier les demi-finales, prévues ce samedi, en Pologne…

Encore sacré champion d’Europe espoirs, en Deux de couple poids légers également, avec Marlon Colpaert, Tibo Vyvey, 19 ans, est l’un des plus jeunes engagés de cet Euro en Skiff poids légers. Et notre compatriote s’est classé troisième de sa série en 7’07’’13, ce qui lui vaut de devoir passer par les repêchages pour espérer poursuivre sa route lors de cette compétition. Mission accomplie pour lui puisque le Brugeois a terminé deuxième de sa série de repêchages en 7'00''79.

Enfin, embarqués sur le troisième bateau belge, en Deux de couple, Pierre De Loof et Ruben Claeys (5e au Mondial espoirs 2017 et 11e à l’Euro seniors 2018) se sont également classés troisièmes de leur série en 6’27’’11, une performance qui leur a aussi valu un passage par la case repêchages… De Loof et Claeys s'y sont classés au deuxième rang, en 6'20''22, décrochant leur billet pour les demi-finales.

Dans sa catégorie PR1, le para-skiffeur Louis Toussaint, 25 ans, a rapidement compris qu'il ne pourrait suivre le Russe Chuvashev et le Polonais Kailing, tous deux qualifiés pour la finale A au même titre que le vainqueur de la première série, l'Ukrainien Polianskyi, champion paralympique en titre, et l'Allemand Klemp. Le Namurois n'a pu éviter la cinquième place de sa série. Ce samedi, en repêchages, il tentera encore d'accrocher l'une des deux dernières places pour la finale A. Mais ce sera compliqué...