En attendant l’entrée en lice de Lianne Tan, ce mercredi, face à la Turque Demirbag, le Masters d’Orléans était le théâtre du retour à la compétition de Julien Carraggi, lequel ne s’était plus aligné en simple depuis fin octobre, à Sarrebruck. Actuellement 214e mondial, le Bruxellois de 20 ans était obligé de passer par deux rencontres de qualification pour intégrer le tableau final de ce Masters doté de 90.000 $. Et il s’est acquitté de cette mission avec, certes, un peu de chance mais, surtout, beaucoup de brio.

Julien a profité du forfait de l’Indien Mishra avant de livrer une formidable rencontre face au Danois Thogersen. Après avoir remporté le premier set sur le score de 23-21, il a perdu le suivant (13-21). Mais, loin de se décourager, il s’est repris dans une troisième et dernière manche aussi acharnée qu’indécise, à l’image du début de son face à-face avec ce Danois. Et c’est finalement sur le score de 23-21 qu’il obtint le droit de disputer le premier tour de ce rendez-vous français, où il retrouvait un autre Danois, Christophersen.

Coïncidence, celui-ci était le dernier adversaire que Julien Carraggi avait affronté en octobre avec, à la clé, une défaite (10-21, 14-21). Classé n°108 mondial, Christophersen fut encore un cran au-dessus du jeune Bruxellois, battu cette fois sur le score de 17-21, 16-21. Mais Julien n’a pas à rougir de ce revers, son rival parvenant à aligner cinq points d’affilée pour passer de 6-7 à 6-12 dans la première manche. Un écart qu’il ne put rattraper… Dans le deuxième set, il mena même 4-3 avant de céder petit à petit, de 9-10 à 9-13 et de 10-13 à 10-16. Mais nul doute qu’il en tirera de précieux enseignements.

À noter que la compétition n’est pas terminée pour Julien Carraggi qui s’alignera, ce mercredi, en double messieurs avec son pote Jona Van Nieuwkerke face à la paire irlandaise Magee-Reynolds. Entre-temps, Jona aura, lui, joué son premier tour de double mixte avec Lise Jaques contre le Dominicains Gonzalez-Jimenez. À suivre avec intérêt pour l’avenir de notre badminton national !