Il ne faut jamais se fier aveuglément au ranking mondial. Sans quoi la rencontre entre Lianne Tan (29 ans, n°45) et la Française LéOnice Huet (20 ans, n°164) aurait été particulièrement disproportionnée, à l’avantage de la Belge. Et elle ne le fut pas, Huet vendant chèrement sa peau dans un deuxième set très disputé et finalement conclu sur le score de 27-25 en faveur de notre compatriote.

Huit mois après l’arrêt de toutes les compétitions internationales en raison de la crise sanitaire, cet Open du Danemark, à Odense, a permis à Lianne Tan de prouver qu’elle n’avait rien perdu de ses qualités techniques, physiques et, surtout, mentales. Ainsi, après avoir effectué une rentrée gagnante, mardi, en écartant la Suissesse Sabrina Jaquet (n°49) en trois sets (19-21, 21-18, 21,14), la n°1 belge s’est qualifiée pour les quarts de finale de cette compétition très relevée.

Dans le premier set, Lianne s’est isolée à 11-5 avant de voir sa jeune adversaire réussir à revenir à 16-15. Mise sous pression, la Belge marqua, alors, cinq points d’affilée pour l’emporter sur la marque de 21-15. Mais ce n’était rien au regard du suspense qui a prévalu lors de la deuxième manche !

Après un mano-a-mano jusqu’à 5-4, Lianne Tan s’envola en inscrivant huit points d’affilée pour mener 13-4. Mais, n’ayant rien à perdre, la Française revint encore à 16-15 pour rivaliser avec son aînée. Et ce n’est qu’à sa sixième opportunité que Tan vint à bout de Huet pour avoir le droit de disputer les quarts de finale de cet Open du Danemark, face à l’Allemande Yvonne Li, qui la précède d’une place à ce fameux ranking mondial, auquel il ne faut donc pas se fier. Que Lianne se le dise…