Huit mois après l’arrêt de toutes les compétitions internationales en raison de la crise sanitaire, l’Open du Danemark, à Odense, est le théâtre de la reprise en badminton. Un rendez-vous auquel deux Belges, Maxime Moreels et Lianne Tan, ont trouvé place dans le tableau de 32 en simple.

Partis, lundi, par avion avec le résultat de leur test Covid-19 en main, Maxime et Lianne ont été accueillis à l’aéroport de Copenhague, puis pris en charge dans une navette spéciale jusqu’à leur hôtel, transformé en forteresse. Là, nos compatriotes ont subi un nouveau test. Cloîtrés dans leur chambre, ils ont dû attendre le résultat de celui-ci (heureusement négatif…) avant de pouvoir en sortir pour découvrir la salle de compétition.

Première en lice, Lianne Tan (n°45 mondial) a effectué une rentrée gagnante, écartant la Suissesse Jaquet (n°49) en trois sets (19-21, 21-18, 21,14). Si ce résultat est conforme à la logique, la Belge battant son adversaire pour la sixième fois en sept affrontements, la rencontre fut indécise au début.

Dans le premier set, Lianne Tan s’est, en effet, laissée surprendre. Alors qu’elle menait 18-13, elle encaissa une série de six points d’affilée. À 18-19, elle parvint à égaliser, mais la Suissesse conclut avec deux nouveaux points (19-21). Et ce scénario faillit se répéter dans la deuxième manche ! Mais, cette fois, Lianne réagit et, avec 21-18, rétablit l’égalité à un set partout. Le troisième set fut plus facile pour notre compatriote qui s’isola rapidement et ne laissa plus planer le moindre suspense (21-14).

Côté masculin, la tâche de Maxime Moreels (n°97 mondial), bénéficiaire d’une wild-card vu quelques forfaits, notamment japonais, était beaucoup plus ardue face au Danois Vittinghuis (n°42). De fait, celui-ci fila rapidement à 3-13 pour remporter la première manche (13-21). Même scénario malheureusement pour Max dans la deuxième avec, encore, un écart de dix points, à 3-13, et un succès danois (8-21).