Autres sports

Dardan Zenunaj, toujours aussi déterminé, continue son parcours aux Etats-Unis.

Le Hennuyer de 31 ans disputait déjà, ce dimanche, son huitième combat sur le sol américain au cours d'une grande soirée organisée par la société de promotion Top Rank Boxing à Fresno, en Californie. Avec ni plus ni moins que Freddie Roach dans son coin ! Le célèbre entraîneur du Wild Card Boxing Club, qui a notamment conduit Manny Pacquiao à de multiples titres mondiaux, est une véritable légende de la boxe mondiale et notre compatriote était légitimement fier de pouvoir bénéficier de ses conseils.

© D.R.

Dans un duel de super-plumes sans ceinture en jeu, Dardan Zenunaj était opposé à l'invaincu Andy Vences (22 v., 1 n.) à la Save Mart Arena. Une mission très difficile sur le papier mais le Belgo-Albanais est un homme de défis, comme il l'a prouvé au travers de ses succès passés face à Bryant Cruz ou Recky Dulay, quittant généralement aussi le ring avec les honneurs après ses défaites. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si son style offensif a séduit les grands diffuseurs américains (ici, ESPN) et s'il apparaît régulièrement à l'affiche de prestigieuses soirées pugilistiques outre-Atlantique.

Clairement, Andy Vences n'avait pas pris ce combat à la légère et, en excellente condition, il s'est révélé un adversaire très efficace, mobile, tout en restant prudent et en veillant à ne pas trop s'exposer à la frappe de Dardan Zenunaj. Celui-ci, encaissant les coups les plus nets, a semblé monter en puissance au fil des rounds, donnant du fil à retordre à son adversaire particulièrement dans la 7e reprise. Mais à l'issue des huit rounds, c'est Vences qui était déclaré vainqueur à l'unanimité des juges sur le score de 80-72. Pour Zenunaj, il s'agit d'une sixième défaite (pour 14 victoires), la troisième consécutive, mais le futur papa poursuit plus que jamais son rêve de disputer un championnat du monde dans les mois ou les années qui viennent.
© D.R.