Mission accomplie pour Francesco Patera. Soutenu par des supporters en délire qui avaient fait en masse le déplacement de Genk à Herstal, le Limbourgeois a battu aux points l'Espagnol Samuel Molina dans le championnat WBO Global des poids légers, faisant ainsi un pas supplémentaire vers un combat pour le titre mondial.

La victoire de Patera fut moins évidente que prévu. Le Limbourgeois s'est imposé de 7 points, un des juges donnant même match nul. Patera a directement pris son adversaire à la gorge mais il s'est ensuite blessé à la main et Molina a fait honneur à sa réputation d'excellent frappeur. Patera a repris le dessus dans les 7e et 8e round mais il était temps que le combat se termine.

L'Amaytois Quentin Gomes est devenu champion du monde IBF Espoirs des welters. Il a battu le Tanzanien Kelvin Alex Kachelewa, qui n'a pas repris le combat après un quatrième round au cours duquel il avait été compté trois fois et avait écopé d'un avertissement.

Le plus beau combat de la soirée fut celui d'Anthony Loffet (super légers), vainqueur de l'Italien Giuseppe La Vecchia au terme d'une joute lors de laquelle le plus important était de donner un coup de plus que l'adversaire.

On retiendra aussi la victoire de Michael Essomba sur le Français Fouad Shaiti chez les lourds. Encouragé par le joueur du Standard Nicolas Raskin, le protégé d'Albert Syben l'a emporté aux points malgré le ramadan.

Enfin, l'Amaytois Cédric Spera (super moyens) est venu à bout aux points du vétéran géorgien Gary Abajyan (48 ans), qui n'a cessé de refuser le combat.