Quelques heures après la défaite aux points de Ziad El Mohor en -81kg, un deuxième boxeur belge, Lancelot Proton de la Chapelle, est monté sur le ring de Villebon-sur-Yvette, ce vendredi, pour y défendre ses chances de qualification pour les Jeux de Tokyo. Opposé au Suisse Angel Roque, notre compatriote avait effectué une bonne entame de combat lorsque, lors d’un corps à corps un peu trop appuyé par le boxeur d’origine dominicaine et débouchant sur un choc de têtes jugé accidentel, il fut victime d’une profonde entaille au niveau de la tempe. Le saignement a incité l’arbitre à arrêter le combat dès le premier round, au grand dam du Belgo-Français, et à recourir au pointage des juges : ceux-ci ont, fort heureusement, récompensé la bonne mise en action de Lancelot, lui attribuant la victoire par quatre juges à un. Le tout étant à présent de savoir si Proton de la Chapelle pourra défendre ses chances en quarts de finale, ce que toute l’équipe belge espère ! Car il ne manque plus qu’une victoire à notre représentant pour entériner sa qualification pour Tokyo...

"Il avait vraiment une belle ouverture au niveau du bord latéral du front, près de l’arcade, mais elle vient d'être refermée par le médecin", nous explique Bea Diallo, l'un des hommes de coin du boxeur belgo-français. "De la sorte, il pourra au moins défendre ses chances ce dimanche contre le Slovaque Andrej Csemez, un très bon boxeur. Espérons simplement que la blessure tienne parce que, même en cas de défaite, un barrage s'offrirait à Lancelot dès lundi. Et c'est peut-être là que se jouera la qualification pour Tokyo."

© D.R.

© D.R.