Il a en effet mis k.o à 27 secondes de la fin du 9e des douze rounds son valeureux challenger britannique Jack Flatley (27 ans, 17 victoires, 2 défaites et 1 nul), d'un terrible direct du droit à la mâchoire. Le coup fatal pour son adversaire qui n'en avait déjà encaissé que trop, en particulier au visage, face à un puncheur comme Lerrajaga.

Damian Biacho, 30 ans, toujours invaincu en douze combats, tous victorieux, a lui conservé son titre de champion d'Espagne des super-moyens (entre 73,028 kg et 76,205 kg) en contraignant à l'abandon Guillermo Rivero (8 victoires, 1 défaite et 1 nul), k.o technique au 7e des dix rounds. Son coin a en effet indiqué qu'il ne reprendrait pas le combat.

Enfin le petit espagnol Jonathan "Maravilla" Alonso (29 ans, 1m75, 64,80 kg) a livré une brillante exhibition contre le Bruxellois Mohamed El Marcouchi (33 ans, 1m84, 64,65 kg), largement battu aux points à l'unanimité des trois juges (espagnols), qui ne lui ont accordé aucun des huit rounds (3 x 80-72).

Cette troisième défaite en 31 combats de l'ex-champion Continental IBO des super-légers (entre 61,237 et 63,503 kg), désormais établi à Miami, constitue un nouveau coup dur pour le Molenbeekois, déjà privé d'un championnat international IBO le 17 juillet au Stade Roi Baudouin, où son adversaire nigérian Oto Joseph n'était jamais arrivé...

A noter également la défaite aux points (98-92, 97-93, 100-90) en dix rounds à huis clos à Ilsenburg, du super-welter albanais de Saint-Nicolas Meriton Karaxha (29 ans, 29 victoires, 6 défaites et 3 nuls).

Il affrontait à l'occasion de son premier combat à l'étranger le redoutable berlinois Abass Baraou (27 ans, 11 victoires, dont 7 par k.o, une seule défaite), une véritable star, en Allemagne, double champion WBC international.