Autres sports

Le welter (-69 kg) Nabil Messaoudi, 21 ans, dernier Belge à entrer en lice en seizièmes de finale des championnats du monde de boxe amateurs AIBA, lundi sur le ring A de l'Expo Centre d'Ekaterinbourg, n'a pas tenu une minute face à son adversaire russe de 32 ans Andrey Zamkovoi.

Ce dernier, sextuple champion de Russie, sacré vice-champion à Milan en 2009, a en effet placé un direct du gauche au foie fatal à notre compatriote après 49 secondes de combat. Le Belge s'est relevé, mais l'arbitre allemand Holger Kussmaul ne l'a même pas compté, vu qu'il n'était visiblement pas en mesure de poursuivre. Il faut dire que Zamkovoi a été médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Londres en 2012, et champion universitaire à Kazan en 2013.

Nabil Messaoudi s'était qualifié pour le deuxième tour aux dépens du Congolais Idriss Nsaka Kapenga, tandis que Zamkovoi était exempté du premier tour.

Les six Belges engagés dans ces Mondiaux, non qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, ont tous atteint le deuxième tour, auquel aucun n'a survécu.

Il s'agissait du plume (-57 kg) Vasile Usturoi, du léger (-63 kg) Ibrahima Diallo Jr, du moyen (-75 kg) Lancelot Proton de la Chapelle, du mi-lourd (81 kg) Ziad El Mohor, du lourd (91 kg) Victor Schelstraete, et de Messaoudi.

Ces championnats du monde ont attiré 365 boxeurs de 78 nations.