Le célèbre boxeur philippin Manny Pacquiao (62 victoires, 8 défaites, 2 nuls), candidat à la présidentielle, a annoncé mercredi qu'il mettait fin à plusieurs décennies de carrière sur les rings, la décision la "plus difficile" de sa vie.

"Il est difficile pour moi d'accepter que ma carrière de boxeur est terminée", a déclaré Manny Pacquiao dans un message vidéo posté sur Twitter, "aujourd'hui, je vous annonce ma retraite".

Cette déclaration intervient dix jours après que ce boxeur de légende, devenu un héros national, se soit porté candidat à l'élection présidentielle de mai 2022 aux Philippines.

Manny Pacquiao, qui a grandi dans la rue avant de devenir une star internationale, a annoncé sa candidature quelques semaines après son dernier combat professionnel, une défaite le 22 août à Las Vegas face au Cubain Yordenis Ugas.

Il avait débuté sa carrière professionnelle en janvier 1995 avec une bourse de 1.000 pesos (19 euros) avant d'amasser une fortune estimée à plus de 500 millions de dollars. Pacquiao a remporté des titres mondiaux sur quatre décennies et dans huit catégories de poids différentes, des poids mouches jusqu'aux super-welters.

Le boxeur, marié et père de cinq enfants, a remercié ses millions de fans à travers le monde. Il a également tenu à rendre un hommage particulier à son entraîneur de logue date Freddie Roach, affirmant qu'il le considère comme un membre de "ma famille, un frère, un ami".

Manny Pacquiao est entré en politique en 2010, quand il a été élu député, avant de devenir sénateur en 2016. Il a parfois déclenché des controverses par ses déclarations favorables à la peine de mort ou hostiles à l'homosexualité.

Mais il est extrêmement populaire dans l'archipel de 110 millions d'habitants, où sa générosité et son ascension vers la réussite alors qu'il est né dans une extrême pauvreté sont profondément admirés.