Le 21 décembre prochain, le sportif belge de l'année sera désigné parmi trois cyclistes. Une première depuis le premier gala du sport en 1967.

En 52 ans d'existence, le podium de cette remise de prix organisée par Sportpress a accueilli un ou plusieurs cycliste(s) régulièrement. Même plus que régulièrement, puisqu'il n'y a que 14 podiums où on ne retrouve aucun coureur, toutes disciplines cyclistes confondues. Le tout premier prix a d'ailleurs été attribué à Ferdinand Bracke, cycliste lui aussi.

Et entre 1998 et 2018, au moins un spécialiste de la Petite Reine a occupé une des trois premières places du classement du sportif belge de l'année. En 2018, pour la première fois depuis 20 ans donc, aucun coureur ne figurait parmi les trois premiers.

Au total, le prix du sportif de l'année a été attribué 19 fois à un cycliste, dont six fois d'affilée à Eddy Merckx (entre 1969 et 1974), qui est aussi arrivé trois fois deuxième. Il est le recordman du concours, juste devant le multiple champion du monde de motocross, Stefan Everts, titré cinq fois au gala du sport belge.

Le dernier lauréat cycliste est Greg van Avermaet. Après une troisième place en 2015, il est monté sur la première marche du podium en 2016 après sa victoire aux Jeux Olympiques de Rio, et a été classé deuxième l'année suivante, quand il a remporté Gand-Wevelgem et Paris-Roubaix.

Un tout nouveau vainqueur

Cette fois, ce sont Remco Evenepoel, Victor Campenaerts et Wout van Aert qui se disputeront le titre. C'est une première pour le recordman de l'heure Campenaerts, mais Remco Evenepeol a déjà reçu le prix de l'espoir de l'année en 2018 et Van Aert était arrivé troisième de cette même catégorie en 2014.

Depuis la création de cette remise de prix, c'est la première fois que les trois hommes nommés pour le titre de sportif de l'année font partie du même sport.

Pour rappel, le gala du sport aura lieu le 21 décembre à Schelle, dans le province d'Anvers. Le titre de sportif de l'année ne sera pas le seul à être décerné, car il y a au total six catégories de prix. Outre le sportif de l'année, Sportpress récompensera l'espoir, le coach, l'équipe, l'athlète paralympique et la sportive de l'année. Dans cette dernière catégorie, les nominées sont, comme en 2017 et 2018, la gymnaste Nina Derwael, la basketteuse Emma Meesseman, et l'heptathlète Nafi Thiam, qui a déjà remporté trois titres de sportive de l'année.

Ce n'est pas étonnant de retrouver ces athlètes sur la liste des nominés, sachant que Nina Derwael a récemment reconduit son titre de championne du monde aux barres asymétriques et qu'Emma Meesseman a été nommée meilleure joueuse des finales WNBA en octobre dernier.

Les nommés

La sportive de l'année: Nina Derwael, Emma Meesseman, Nafi Thiam

Le sportif de l'année: Victor Campenaerts, Remco Evenepoel, Wout van Aert

L'espoir de l'année: Thibau Nys, Nina Sterckx, Yari Verschaeren

L'équipe de l'année: les Belgian Tornados, Red Lions, les Diables rouges

L'entraîneur de l'année: Jacques Borlée, Philippe Clement, Shane McLeod

L'athlète paralympique de l'année: Laurens Devos, Peter Genyn, Joachim Gérard