La star du snooker Ronnie O'Sullivan émet de sérieuses réserves quant à l'autorisation d'admettre des spectateurs lors du championnat du monde qui débute vendredi à Sheffield. "Peut-être qu'ils doivent commencer à faire un test sur les foules à un moment donné et j'ai entendu des gens dire qu'ils traitent l'événement de snooker un peu comme des rats de laboratoire - il faut bien commencer quelque part, commençons par les joueurs de snooker", a-t-il déclaré à la BBC.

Le championnat du monde disputé au Crucible Theatre est le premier événement sportif en salle en Grande-Bretagne où les spectateurs sont à nouveau les bienvenus. Un maximum de trois cents personnes sont autorisées à assister à chaque séance. Le joueur britannique Anthony Hamilton (WS-48), qui souffre d'asthme, s'est retiré pour cette raison. Il a qualifié cette décision de "ridicule" et de "bien trop tôt" pour admettre les fans.

"Je défie quiconque ayant gardé ses distances avec les gens pendant quatre mois de dire : 'Oh oui, maintenant vous devez aller dans une salle pleine de gens - à moins que vous n'ayez un désir de mort, ce qui est le cas de certaines personnes à bien des égards, et elles s'en moquent. Mais si vous faites partie de ces personnes qui se soucient de votre santé et qui la prennent au sérieux, je comprends tout à fait ce qu'il ressent", a jugé O'Sullivan.

"Ils veulent du public, ils veulent que les choses reviennent à la normale. Nous courons tous un peu de risque. Je ne pense pas que ce soit un risque qui vaille la peine d'être pris. J'ai le choix de ne pas jouer, mais j'ai décidé de jouer."

Il n'y a pas de Belges qualifiés pour ce championnat du monde. Luca Brecel (WS 37) et le jeune Ben Mertens n'ont pas réussi à s'extraire de la phase qualificative.