Autres sports

C’était à prévoir nos deux représentantes du tableau final n’ont pas fait le poids. 

Opposées tous les deux à des joueuses du TOP 25 mondial, Nathalie Marchetti (ITTF 142) s’est inclinée 4 à 0 face à l’allemande, Petrissa Solja (ITTF 23) alors que Margo Degreaf (ITTF 254) subissait la même défaite face à l’autrichien, Sofia Polcanova (ITTF 19). Côté masculin, comme prévu, Cédric Nuytinck (ITTF 55) venait facilement à bout du saoudien Al-Jadai, classé au-delà de la 500ème place mondial, sans perdre le moindre set. Au tour suivant, notre représentant retrouvera une vieille connaissance du ping belge en la personne de l’ancien numéro un mondial et ancien joueur de La Villette, Vladimir Samsonov. Pour nos autres représentants, on savait que la tâche s’annonçait bien plus ardue face trois joueurs du Top 30 en face. Robin Devos (ITTF 96) était le premier à entrer en lice et il retrouvait en face de lui, l’Indien Gnanasakirian (ITTF 28). Le belge faisait illusion dans le troisième set mais il laissait passer sa chance de revenir au score avec de s’incliner sur le score sans appel de 4 à 0. Florent Lambiet (ITTF 89) n’avait pas la tâche facile face au champion d’Afrique, Quadri Aruna (ITTF 23). Et là encore, pas la moindre chance pour notre représentant qui ne peut emporter le moindre set. Finalement, celui qui a donné le plus de fil à retordre à son adversaire est Martin Allegro (ITTF 104). Face à l’autrichien Daniel Habesohn (ITTF 29), notre représentant l’accrochait dans les deux premiers sets pour s’incliner dans le plus petit écart. Il remportait le quatrième mais insuffisant pour faire douter son adversaire. Cédric Nuytinck sera donc le seul belge présent au deuxième tour de ces championnats du monde.