L'incertitude concernant le coronavirus a conduit à cette décision vendredi soir. Il s'agit des clubs de La Haye, Geleen, Heerenveen, Nijmegen et Zoetermeer.

"C'était une décision extrêmement difficile", a réagi Danny Micola, le président de la fondation à l'origine de la BeNeLeague. "Cette compétition existe depuis cinq ans et les clubs néerlandais et belges ont joué de belles saisons. En raison de cette situation unique et mauvaise dans laquelle nous nous trouvons en tant que société, nous ne pouvons pas continuer cette année."

Les organisateurs ont travaillé longtemps en vue d'un début de championnat le 1er décembre, mais lundi, les mesures supplémentaires annoncées par le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a ruiné tous les plans. "La décision de ne pas autoriser le public est peut-être prise pour trois semaines, mais personne ne sait comment la situation évoluera. Dans ces conditions, il n'était pas possible pour les clubs de participer à la BeNeLeague de manière financièrement responsable", a conclu Micola.