Autres sports

L'Italien Dominik Paris a gagné le Super-G des finales de la Coupe du monde de ski alpin, jeudi à Soldeu en Principauté d'Andorre. 

Contrairement à la veille, après sa victoire dans la descente, Paris a pu brandir le petit globe de cristal symbole de la victoire dans la coupe du monde de la spécialité. Il avait déjà été sacré champion du monde de Super-G cette année à Are. Mercredi, il avait échoué à 20 points du Suisse Beat Feuz dans la course au globe de descente. Jeudi, l'Italien a devancé le Suisse Mauro Caviziel de 15/100es de seconde. L'Autrichien Vincent Kriechmayr a pris la 3e place à 44/100es. Dominik Paris, 29 ans, a enlevé son 8e succès de la saison, le 7e en coupe du monde (la 15e de sa carrière), et le 3e en Super-G après Bormio et Kvitfjell. Là aussi il avait réalisé le doublé descente-Super-G.

Alors que six skieurs pouvaient briguer le petit globe avant ce 7e Super-G de la saison, au final Paris, qui était en tête avec 44 points d'avance, s'impose avec 430 points. Kriechmayer (346), déjà 2e la saison dernière, et Caviziel, remonté de la 6e place (324), le suivent au classement.

Paris est le second Italien à s'emparer du globe de Super-G après Peter Runggaldier en 1995. Paris succède au palmarès au Norvégien Kjetil Jansrud, 4e cette fois après sa 4e place à 58/100es (316).

Marcel Hirscher est déjà assuré de remporter son 8e gros globe de cristal consécutif, la Coupe du monde générale. L'Autrichien ne dispute pas les épreuves de vitesse. Il devrait être présent samedi dans le slalom géant et dimanche dans le slalom de ces finales 2018-2019.