Autres sports

L’Anversois s’est livré à une course-poursuite pour l’honneur lors d’un Ironman remporté de main de maître par l’Allemand Jan Frodeno, déjà victorieux en 2015 et 2016, dans le temps-record de 7h51’13...

Avec les dix premiers de l’an dernier au départ de cette 43e édition de l’Ironman d’Hawaï, on s’attendait à une épreuve indécise et passionnante. Mais un homme en a décidé autrement : Jan Frodeno ! Figurant dans le trio de tête dès la sortie de l’eau, avec l’Australien Amberger et le Britannique Brownlee, l’Allemand a marqué Hawaï 2019 de son empreinte, lui qui avait terminé dans l’anonymat, il y a deux ans et déclaré forfait suite à une fracture de fatigue, l’année dernière.

Revanchard, Frodeno a porté son accélération dans les trente derniers des 180 km à vélo pour s’offrir une confortable avance sur l’Américain Tim O’Donnell et le rookie Alistair Brownlee qui a finalement payé au prix fort ses efforts lors du retour de Hawi. Nul doute qu’Ali retiendra la leçon !

Derrière Jan Frodeno, encore impérial sur les 42,195 km du  marathon, Tim O’Donnell, quatrième en 2018, est le seul à avoir résisté tant bien que mal, un autre Allemand, l'étonnant Sebastian Kienle, complétant le podium. Celui-ci s’est littéralement dérobé sous les pieds des trois triathlètes qui l’occupaient l’an dernier, dans l’ordre l’Allemand Lange, notre Belge Bart Aernouts et le Britannique McNamee. Lange et McNamee ont abandonné tandis qu’Aernouts s’est offert une folle remontée pour… l’honneur.

Sorti de l’eau, chaude (28°), de la baie de Kailua-Kona, en… 45e position, à 9’35 de la tête, l’Anversois avait perdu toute chance de l’emporter, voire de figurer sur ce podium, dont il avait été honoré l’an dernier en se classant deuxième. 22e lors du demi-tour à Hawi (km 90), Bart livra une bataille qu’il savait perdue d’avance.

Pour sa huitième participation à cet Ironman d’Hawaï, il espérait, bien entendu, mieux, beaucoup mieux que cette 9e place finale. Mais il eut le mérite de se battre. Après avoir posé son vélo en 18e position, à 13’23 de Frodeno, Aernouts a entamé une remontée, à pied (son point fort…), pour essayer de sauver ce qui pouvait encore l’être, son honneur. 19e au km 10, Bart pointait à la 17e place au km 20, à la 13e au km 30, loin derrière Jan Frodeno, mais près de ce Top 12 où il a toujours figuré depuis 2012, à l’exception de son abandon en 2015. Mieux même, c’est finalement dans le Top 10 qu’il a inscrit son nom, à la 9e donc. Chapeau Bart !

Et chapeau à Jan Frodeno, de retour au plus haut niveau !

Le classement de l’édition 2019

1. Jan Frodeno (All) 7h51’13

2. Tim O’Donnell (USA) 7h59'40

3. Sebastian Kienle (All) 8h02’04

4. Ben Hoffman (USA) 8h02’52

5. Cameron Wurf (Aus) 8h06’41

9. Bart Aernouts (Bel) 8h12’27

Les résultats de Bart Aernouts à Hawaï : 2012 : 11e, 2013 : 8e, 2014 : 9e, 2015 : ab., 2016 : 8e, 2017 : 12e, 2018 : 2e, 2019 : 9e.