Le Namurois a signé un chrono de 10.38 après 13.83 et 13.85 sur... 110 m haies

GENÈVE On attendait avec une certaine impatience le patenté Anthony Ferro, le jeune Jean-Marie Louis ou le revenant Erik Wijmeersch mais c'est finalement le... hurdler Adrien Deghelt qui a créé la grosse sensation sur 100 m. Poussé par un vent de 1,8 m/s, le Namurois s'est, en effet, classé deuxième de sa finale, derrière l'Italien Cerutti, dans le temps de 10.38. Autant dire que Deghelt a ainsi pulvérisé son record personnel sur la distance, et ce, après avoir couru séries et finale du 110 m haies, sa discipline de prédilection, où il a été crédité d'un 13.83 et d'un 13.85. "J'aurais préféré améliorer mon record sur les haies ! lance Adrien. Mais voilà, je suis encore trop crispé. Je le regrette, bien sûr, mais je n'y peux rien. Dès que je pense trop au chrono, je me plante. Ceci étant, je suis très content de mon chrono sur 100 m car il m'ouvre des perspectives. Reste à confirmer sur les haies !"

Auteur d'un bon chrono (13.80), le 26 mai, à Hengelo, Adrien Deghelt est d'ores et déjà qualifié pour les Championnats d'Europe -23 ans. Mais, dans son for intérieur, il espère mieux. "Je n'ose trop y penser mais il va de soi que j'espère vraiment réussir le minimum mondial (13.55). Encore faut-il dénicher les conditions idéales ! Peut-être sera-ce pour le week-end prochain, à Namur."

Où il évoluera chez lui... Pour le reste, Anthony Ferro a également signé un bon chrono sur 100 m puisque, après avoir bouclé sa série en 10.50, le Bruxellois s'est, alors, classé septième de sa finale en 10.39. Il y avait longtemps qu'on n'avait plus vu Anthony à pareille fête... De son côté, Erik Wijmeersch a, lui, terminé troisième de la finale B en 10.48.

Pendant que Michaël Velter se contentait d'un 16,25 m au triple, Elodie Ouedraogo a, elle, flirté avec le minimum mondial sur 400 m haies, échouant à sept centièmes (56.07 pour 56.00). Mais ce n'est sans doute que partie remise... Comme pour notre relais 4x100 m -23 ans qui, lui, a échoué de vingt centièmes (40.52 pour 40.32). "En opérant un switch entre Matthijs et Louis au 2 et au 3, nous devrions y arriver !" lance encore Adrien Deghelt. "Arnout sera meilleur au 3, soit dans le virage, et Jean-Marie, au 2, soit dans la ligne droite opposée. Quoi qu'il en soit, rendez-vous également le week-end prochain, à Namur, pour la réussite de ce fameux minimum !"



© La Dernière Heure 2007