Autres sports

L'Irlandaise Katie Taylor a battu la Belge Delfine Persoon dans la nuit de samedi à dimanche au Madison Square Garden de New York, le temple mondial de la boxe. Taylor devient championne du monde en poids légers (-61,235 kg) dans les quatre fédérations de boxe (WBC, WBA, IBF et WBO). Deux arbitres ont donné l'avantage à Taylor avec une avance de 96 points contre 94, le troisième a vu un match nul de 95-95.

La Belge de 34 ans a donc manqué de très peu le match de sa carrière contre la fameuse Irlandaise Katie Taylor, championne olympique en 2012, qui remettait en jeu ses trois titres mondiaux des légers (-61,235 kg), WBA, IBF et WBO. Delfine Persoon défendait de son côté la ceinture WBC. C'est en définitive Katie Taylor qui l'a passée autour de sa taille, faisant d'elle la championne en poids légers des quatre fédérations. Mais beaucoup de spectateurs neutres ont vu un véritable scandale dans cette décision des juges...

Durant la première partie des dix rounds de 2 minutes, l'Irlandaise dominait légèrement et la Belge témoignait de trop de respect. Mais ses coups se sont raffermis au fur et à mesure. Contre une adversaire plus technique et rapide, Delfine Persoon a misé sur le combat physique. Elle s'est imposée aux troisième et quatrième rounds mais, au sixième, l'Irlandaise, blessée, s'est ressaisie. Au huitième round, la boxeuse belge s'est montrée plus agressive et a accéléré son jeu. Katie Taylor a tout fait pour rester dans le combat et a été sauvée dans le dixième round par la cloche, remportant le match grâce aux points, malgré un faible écart.

La Belge craignait le manque d'objectivité des arbitres américains, une inquiétude qui semble s'être justifiée. Car même le public, qui était comme un seul homme derrière l'Irlandaise au Madison Square Garden, s'est montré surpris du verdict. Après avoir vu leur idole au bord de la défaite, les spectateurs ont jubilé à l'annonce des points des arbitres.

© BELGA

"Ce fut très serré", a réagi Katie Taylor. "Mais je pense que j'en ai quand même assez fait pour gagner. Delfine Persoon est une championne formidable. Je n'ai jamais dû autant aller à fond. Ce fut le combat le plus difficile de ma carrière. Je suis certainement prête pour un match retour", a commenté la quadruple championne, alors que son adversaire avait déjà quitté l'arène en larmes.

© BELGA

Il s'agit de la deuxième défaite sur 45 matchs pour la Belge, la seule depuis 2010. Sur ses 43 victoires, 18 étaient par KO. Elle détenait le titre mondial WBC depuis avril 2014, qu'elle remettait en jeu pour la 10e fois samedi.

L'Irlandaise reste, elle, invaincue dans 14 affrontements professionnels, remportant 6 victoires par KO.

Anthony Joshua arrêté !

L'Américain Andy Ruiz junior a créé la sensation en infligeant au Britannique Anthony Joshua, champion WBA, IBF et WBO des poids lourds, sa première défaite en 23 combats, samedi au Madison Square Garden de New York.

Ruiz (33 victoires, 1 défaite) s'est imposé par arrêt de l'arbitre à la 7e reprise face à Joshua, qui disputait son premier combat aux États-Unis.

© BELGA

Le premier combat aux Etats-Unis d'Anthony Joshua a viré au cauchemar ! Considéré comme l'un des meilleurs lourds en activité, sinon comme le meilleur, il est tombé de très haut et a sérieusement écorné sa réputation.

Le Britannique, champion olympique en 2012 à Londres, a été envoyé à quatre reprises au tapis par Ruiz dans un combat dont il était pourtant le grandissime favori.

"J'ai voulu prouver à tout ceux qui doutaient de moi et qui pensaient que j'allais me coucher dès la première reprise qu'ils avaient tort", a déclaré Ruiz, tout sourire, en conférence de presse d'après-match.

"Je suis encore en train de me pincer pour voir si c'est bien vrai. Wow. C'est incroyable", s'est émerveillé le Californien d'origine mexicaine, aux impressionnants tatouages, vêtu d'un maillot des New York Knicks.

© AP

Joshua avait pourtant bien débuté leur duel, en envoyant son adversaire, au léger embonpoint, au tapis dès la 3e reprise.

Mais Ruiz a aussitôt réagi avec brio. Plus en jambes que son adversaire et très agressif, il a cloué Joshua au sol à deux reprises, avant même la fin du 3e round, devant un Madison Square Garden médusé.

Joshua a semblé reprendre l'ascendant dans les reprises suivantes, avant le 7e round où il a perdu pied. 

© BELGA

Il a été compté une nouvelle fois après un violent enchaînement de coups de son adversaire. Le Britannique a pu reprendre le combat, mais a été de nouveau envoyé au tapis. Il s'est difficilement relevé et s'est dirigé vers son coin, incapable d'obéir aux instructions de l'arbitre, qui a alors mis un terme au combat.

"J'ai attendu qu'il me donne des ouvertures pour le travailler au corps. Il frappe vraiment fort et il fallait que je sois rusé. Dès que j'ai eu une ouverture, j'ai réussi à le contrer", a décrit Ruiz.

Ruiz, qui ne devait initialement pas disputer ce combat, est à 29 ans le nouveau champion WBA, IBF et WBO de la catégorie-reine après cette 33e victoire pour une défaite.

"Quand je me suis retrouvé dans les cordes, je me suis dit qu'il ne fallait pas que je me laisse faire", a insisté Ruiz, surnommé "le Destructeur".

"C'est mon sang mexicain qui a parlé", a ajouté celui s'est présenté comme le premier Mexicain champion du monde des lourds.

Cette victoire-surprise fait exploser la suprématie au sein de la catégorie-reine, partagée jusque là entre Joshua, son compatriote Tyson Fury et l'Américain Deontay Wilder, champion WBC.

Après sa première défaite, pour 22 victoires (20 avant la limite), Joshua, 29 ans, a félicité chaleureusement son adversaire qu'il pourrait affronter lors d'une revanche à Londres.

"La boxe est un sport difficile, je me suis entraîné d'arrache-pied mais j'ai été battu par un bon boxeur, cela sera intéressant de voir jusqu'où il pourra aller", a-t-il expliqué à la chaîne de télévision britannique Sky.

"C'est la première fois que je me suis retrouvé comme ça dans un combat. J'avais du mal (après la 3e reprise) à retrouver mes jambes", a ajouté Joshua, qui ne s'est toutefois pas présenté en conférence de presse.