Son impressionnante carrière l’a déjà amenée à se produire au Madison Square Garden ou, en pleine pandémie, dans les jardins de la société Matchroom Boxing à Brentwood. Mais jusqu’alors, l’horizon de Delfine Persoon se résumait plutôt au Topsporthal de Gand, au Forum d’Alost, à la Lotto Arena d’Anvers ou au Schiervelde de Roulers quand ce n’était pas des halls omnisports communaux à Izegem, à Lichtervelde ou à Moorslede.

La boxeuse de 37 ans n’a, dès lors, pas hésité longtemps lorsqu’on lui a parlé de la possibilité de monter sur le ring à Dubaï, dans un cadre tout à fait inédit et situé… 210 mètres au-dessus du sol ! C’est, en effet, sur une plateforme d’hélicoptère large de 24 mètres au sommet de l’emblématique hôtel Burj al Arab que la Flandrienne affrontera ce samedi la Française Elhem Mekhaled, titre WBC Silver des super-plumes en jeu. La tête d’affiche de ce rendez-vous pugilistique très particulier sera occupée par Floyd Mayweather, jamais à court d’idées pour se faire un peu d’argent et pour vendre ses combats exhibitions comme celui qui l’opposera à Don Moore. 

© AFP

"Je gagnerai un zéro en moins par rapport à mon championnat du monde contre Katie Taylor (NdlR : qui lui avait rapporté 200 000 $) mais tout de même un zéro en plus que si j’avais dû monter un événement en Belgique, concède Delfine Persoon. La Française est une bonne technicienne et propose un vrai challenge sportif. C’est juste que je ne devrai pas regarder trop en bas parce qu’à cette hauteur-là, je risque de ne pas me sentir très à l’aise..."

L’héliport a déjà fait l’objet de quelques coups de pub dans le monde du sport : Tiger Woods y a fait la promotion du Desert Dubai Classic en 2004, Roger Federer et Andre Agassi s’y sont produits lors d’un match exhibition en 2005 et David Coulthard y a fait quelques donuts à bord de sa Red Bull en 2013. Environ 150 places sont prévues pour les fans prêts à débourser entre 70 000 et 500 000 dollars. Une paille !